Tuesday, March 9, 2010

Don de moelle osseuse: mobilisons-nous maintenant!

Nous voilà en 2010. Il fait grand soleil depuis quelques jours comme si le printemps s'annonçait. Et avec lui, de nouvelles envies de projet. Alors pourquoi ne pas en profiter pour se mobiliser sur le don de moelle osseuse.

L'agence de la Biomédecine organise cette semaine de mobilisation afin de recruter de nouveaux candidats au don de moelle osseuse. Ayant modestement apporté ma contribution à cette campagne, je ne peux que vous recommander de vous pencher sur la question: deviendrais-tu donneur de moelle osseuse?



Et d'abord quelques précisions:
  1. La moelle osseuse n'a rien à voir avec la moelle épinière de notre colonne vertébrale. La moelle osseuse (comme son nom l'indique) est située au coeur des os et c'est le centre de fabrication des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes. Et c'est pour cela que dans les maladies du sang comme les leucémies, la greffe de moelle osseuse peut être une solution.
  2. Comme les autres greffes, le problème est de trouver un donneur compatible. Ainsi plus le fichier de donneurs potentiels est grand, plus la probabilité de sauver un malade augmente.
La semaine de mobilisation vise donc à augmenter la taille de ce fichier. Pour entrer dans le fichier, une simple prise de sang est suffisante. Plus d'info dans ces différents témoignages.

[100309_Ilstemoignent.jpg]

Enfin pour s'inscrire, un simple clique suffit ici !

Inscrivez-vous

Tuesday, October 13, 2009

Merci

Grâce à la générosité de tous ceux qui ont contribué à ce projet nous avons pu subventionner le projet de recherche sur «L’homéostasie du fer : une nouvelle cible thérapeutique dans les leucémies aigues myeloblastiques » du professeur Etienne Paubelle à l'unité de recherche CNRS UMR 8147 de l'hôpital Necker dont vous trouverez une description ci-dessous.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette collecte, merci à tous ceux qui se sont inscrits sur le fichier des volontaires, merci à tous ceux qui ont suivi ce beau voyage et qui l'ont relayé.

"Les leucémies aiguës sont dues à la prolifération anormale de globules blancs immatures dans la moelle osseuse et pouvant circuler dans le sang. Malgré de constant progrés, ces pathologies, avec les chimiothérapies actuelles en dépit de lourds effets secondaires, demeurent de mauvais pronostic. Le fer est un élément essentiel dans la croissance cellulaire. Développer de nouvelles voies thérapeutiques alternatives est un enjeu majeur pour tous les patients. Des travaux préliminaires ont montré l’importance du métabolisme du fer au sein des cellules leucémiques. Celles-ci sont plus sensibles à la privation en ce métal que les cellules saines. Mieux caractériser les mécanismes de cette sensibilité à la carence en fer des cellules leucémiques ouvre la voie à des traitements inovants et bien tolérés.

Notre équipe a montré qu'en privant les cellules leucémiques de fer soit à l'aide de chélateurs, soit à l'aide d'un anticorps bloquant son entrée dans les cellules, celles-ci cessent de proliférer, se différencient, et, à terme, meurent. Nous essayons de comprendre quels sont les mécanismes incriminés dans ces phénomènes. Nous travaillons à la fois sur les protéines et les gènes impliqués dans la mort par privation martiale chez les cellules leucémiques et testons l'association de chélateurs du fer tels que la deferoxamine ou le deferasirox, médicaments communément prescrits, en association avec un autre agent différenciant tel que la vitamine D sur des cellules."

Tuesday, October 6, 2009

Epilogue: sittin' on the dock of the bay

Quelques problèmes logistiques pour notre premier jour sans rouler à San Francisco. Julia, la nièce de mon cousin Jean-Philippe, m'a apporté ma housse à vélo pour que je puisse le prendre dans l'avion. Gerry lui essaye de faire tenir le sien dans une boîte de toute évidence trop petite pour le ramener au Connecticut.



Il est temps de s'asseoir et de profiter de cette ville qui est l'endroit que je préfère aux Etats-Unis. Et pour ceux qui voudraient faire cette traversée. Voici quelques tuyaux:
Long distance on a bicycle? Tips, my humble experience...

* Chariot ou paniers ?
En croisant mon expérience avec celle de Gerry je dirais que le chariot est un bon choix. même si les paniers semblent plus légers ils demandent un porte-bagage très solide et souvent plus lourd et la roue arrière en souffre.
- le chariot est plus bas, plus aérodynamique, facile à détacher et plus pratique pour ranger ses affaires.
- Pensez quand même bien à vous entrainer un peu avant le départ car la conduite avec un chariot demande un peu d'adaptation.

* Pneus, chambres à air et roues
Pour les roues j'avais tout faux. Gerry a crevé 3 fois sur la route, moi 25! La roue avant supporte moins de poids que la roue arrière mais il est bon de prévoir une paire de pneu de rechange car il peut être très difficile de trouver le bon modèle en cours de route.
En plus mon vélo hybride m'éloignait des modèles standards qui auraient facilité l'approvisionnement.

* Behind the stage...
Prendre une crème apaisante peut s'avérer utile à la longue. Gerry utilisait Bag Balm pour sa peau délicate. J'avais opté pour Nivea creme

* S'entrainer avant, après ?
Je ne me suis pas entrainé avant le départ: ce n'est pas une course. Mais l'entrainement en condition réelle permet de bien savoir où on met les pieds et surtout de n'emporter que le strict minimum. On prend toujours trop de choses. Une fois arrivé il est iùmportant de continuer un peu, même doucement pour eviter des problèmes de circulation.



* Sécurité
Le petit drapeau derrière mon chariot m'a rendu plus visible, mais on peut aussi en mettre directement sur le vélo. Les vêtements et accessoires fluorescents sont aussi bien pratiques.

'East to West' or 'West to East'?

Un des principaux commentaires qu'on nous a fait est que nous aurions du rouler d'ouest en est et non l'inverse car les vents dominants nous auraient poussé au lieu d'arriver de face.
Mais outre que nous n'étions pas interessé par le fait de rendre la chose facile, mais de faire un trajet qui avait un sens pour moi: la direction dans laquelle ce pays s'est construit. Et la difficulté que rencontre le cycliste lui rappelle à une échelle dérisoire celles qu'avaient connues les pionniers.

Et puis comme le soulignait Gerry il est utile de démarrer lentement dans les grandes plaines du mid-west avant de s'attaquer aux montagnes rocheuses.

C'est aussi assez agréable de partir de New York City et de traverser les villes à l'européenne puis, progressivement, de traverser la campagne et les grands espaces, avec des espaces de plus en plus ouverts et désertiques.

Et c'est surtout merveilleux d'aboutir à San Francisco.



"Ooo, I'm just sittin' on the dock of the bay
Wastin' time"

Faire équipe

Faire la route avec Gerry a vraiment été fantastique. D'abord d'un point de vue cycliste les routes en Californie sont dures et je me sentais plus à l'aise de ne pas être tout seul. Nous avons aussi roulé en alternance, chacun suivant l'autre à son tour pour amortir le frein du vent du sud qui souffle assez hardiment par ici.

Mais surtout on s'est bien amusé avec Gerry, ses amis et sa famille. Donna et Dan à Sacramento, Julio et Tracy à Discovery Bay, John ici à San Francisco. Mille mercis à lui et à ses amis.

Hier nous avons traversé le pont vers lequel nous avions roulé pendant neuf semaines.


Quelle belle manière pour un ermite barbu de retourner à la civilisation. Voici un aperçu de notre itinéraire:



En clair et en chiffres:

- 9 semaines précisement pour aller de New York City à San Francisco (63 jours en comptant les jours de repos)
- exactement 6,500 km parcouru, soit 4,040 miles
- 334 heures et 29 minutes sur le vélo
- durée moyenne d'une étape: 103 km
- 25 roues à plat
- 3 nouvelles roues
- plus de 2000 photos prise
- population de la plus petite ville traversée: 2 habitants
- Nombre d'Etats parcourus: 12
- Souvenirs: innombrables

Le vélo, l'espèce de petite carriole et le cycliste sont en pleine forme et vont devoir continuer à rouler un peu dans les jours à venir pour ne pas arrêter trop brutalement.

Merci à vous tous pour m'avoir soutenu dans cette route et en cela d'avoir indirectement soutenu Theophile sur son chemin. Il a encore des étapes difficiles devant lui et nous lui souhaitons tous beaucoup de courage.

Gros bisous à ma mascotte, Théophile.

Message pour Théophile

Coucou mon Theophile!
Voilà un petit message pour toi en Français... J'espère que tu pourras l'entendre malgré la mauvaise qualité du son.




Bon courage mon bonhomme, bisous et à bientot!

Notre comité d'accueil

Nous voulions atteindre le pont avant midi. Le comté de Marin est assez bien équipé pour les vélos et, par un dimanche matin, on se croirait sur une autoroute à vélo depuis Novato jusqu'à Sausalito. Le secteur est un peu pentu lui aussi, en plus nous nous perdons encore un peu et malgré l'achat d'une carte nous poitons avec rès d'une heure de retard.
http://1.bp.blogspot.com/_Ebm7FJdHdgs/Sn-o1wm4WuI/AAAAAAAAA_g/Dv6jMq1NKTw/s1600-h/090809+Golden+Gate+-+Celebrating+it+(1).JPG"> style="TEXT-ALIGN: center; MARGIN: 0px auto 10px; WIDTH: 320px; DISPLAY: block; HEIGHT: 240px; CURSOR: hand" id="BLOGGER_PHOTO_ID_5368194922383432418" border="0" alt="" src="http://1.bp.blogspot.com/_Ebm7FJdHdgs/Sn-o1wm4WuI/AAAAAAAAA_g/Dv6jMq1NKTw/s320/090809+Golden+Gate+-+Celebrating+it+(1).JPG" />
Enfin nous y voilà, de l'autre coté du pont, à San Francisco. Nous passons un long moment à savourer le moment, en buvant du champagne avec Julio, John et des passants inconnus. Nous admirons le paysage du Golden Gate qui émerge de la brume.


Tuesday, August 18, 2009

Dernière montée

Le paysage est très plat et sec tandis que nous progressons par l'est de la baie pour atteindre les vignes de la Napa Valley e Sonoma au nord. L'ascencion du jour s'appelle "Le pont de John A. Nejedly". Il est raide, en plein vent et avec une ciculation importante.

A nouveau il n'y a ni trottoir ni piste cyclable ce qui nous a toujours posé problème en Californie, alors que nous pensions que cet Etat serait plutôt un des mieux équipés pour les vélos.
Enfin, nous sommes quand même arrivés de l'autre coté alors que le soleil se couchait sur Napa Valley...